Intro

On a beaucoup bu. On a beaucoup marché dans les vignes, on a beaucoup parlé avec les vignerons, on a beaucoup dégusté, sur fût et en bouteille. On a aimé beaucoup de vins. On a pris des notes dans un petit carnet rouge.

On a aussi rencontré des gens qui savaient tout sur tout.

Finalement, on a suivi notre petit carnet rouge.

 

Carole Colin & Denis Jamet

 

LesClimatsCaroleet-Denis1-web.jpg

Les Climats

En Bourgogne, le terme Climat désigne une parcelle de terre dédiée à la vigne et précisément délimitée, connue sous le même nom depuis plusieurs siècles, et dont l’emplacement précis, le sol, le sous-sol, l’exposition, le microclimat, l’histoire forment au sein du vignoble les caractères constitutifs de la personnalité unique d’un terroir et d’un cru.

Ainsi pour le Nuits-Saint-Georges 1er Cru Aux Boudots, le nom du climat désigne une parcelle bien précise de l’appellation, d’à peine plus de 6 hectares : Aux Boudots. Les Hospices de Nuits-Saint-Georges, Jean-Jacques Confuron, Lalou Bize-Leroy, Méo-Camuzet, entre autres, produisent des vins merveilleux issus des Boudots.

Ces climats ont donné naissance à une exceptionnelle mosaïque de crus hiérarchisés et mondialement réputés. Il est presque impossible d’en préciser le nombre ; un peu plus de 1200 dit-on souvent. Par delà même les vins qui nous fascinent, ils participent grandement à la dimension magique et excitante de la Bourgogne.

Outre que l’on peut retrouver des commentaires sur leurs qualités respectives depuis plusieurs siècles, ce qui permet de prolonger dans le passé le plaisir de ceux qui ont la passion de la controverse, les climats permettent de pénétrer les mystères de la terre et du vin qu’elle produit par le bout le plus stupéfiant : celui de l’infiniment petit.

Quelques mètres séparent deux climats, et le même vigneron produira deux vins exquis mais à la personnalité nettement différente. C’est merveilleux. Ceci dit, deux vignerons sur un même climat aussi, ce qui ajoute quelque peu à la confusion… Le vin de Bourgogne, c’est comme ça : merveilleux et compliqué...

 

 

En juillet 2015, au terme d'un dossier de candidature démarré en 2006 et porté pendant près de 8 ans par Aubert de Villaine, Les Climats du vignoble de Bourgogne ont été inscrits sur la prestigieuse liste du patrimoine mondial de l'Unesco.